Occupation de la Maison de Saint Martin le Vinoux

Communiqué de Presse – Grenoble 6 novembre 2010

Objet : Occupation de la Maison de Saint Martin le Vinoux et absence de réponse du Conseil Général de l’Isère

Voilà déjà près de deux semaines que nous avons fait connaitre au Conseil Général les conditions posées par le Collectif Solidarité Roms pour mettre fin à l’occupation de la maison de Saint Martin le Vinoux lui appartenant et inoccupée depuis plus d’une année.

À savoir :

  • Attribution de 6 maisons du Conseil Général , situées à St Martin le Vinoux et acquises lors du projet de construction de la Rocade Nord, comme suit avant le 25 Décembre 2010 :

o    3 maisons pour le personnel du conseil général en situation de grande précarité

o    2 maisons pour les personnes sortant du Centre d’Accueil Municipal de Grenoble

o    1 maison pour les personnes roms, dont certaines campent sur la commune

  • Engagement écrit et rendu public à faire pression sur le Préfet de l’Isère pour que la population Roms du département soit inscrite dans le dispositif hivernal, dès cet hiver 2010-2011
  • Engagement à n’exercer aucune poursuite judiciaire contre les occupants de la maison située au 10 impasse libération à Saint Martin le Vinoux

Ces conditions, eu égard à la situation d’urgence dans laquelle se trouvent des centaines de personnes dans l’agglomération grenobloise, ne nous semblent pas exorbitantes. Nous souhaitons simplement que les maisons restées vides si longtemps depuis leur achat par le CG38, alors que le projet Rocade Nord n’était pas voté et suite à des pressions traumatisantes sur les habitants du quartier, servent à celles et ceux sans hébergement qui en ont le plus besoin.

Ces maisons doivent absolument bénéficier à des personnes en situation de grande précarité sans oublier les Roms qui, en plus des conditions indignes dans lesquelles ils survivent, sont frappés par une discrimination orchestrée au plus haut niveau de l’Etat. Et ceci sans aucun délai, sans entretiens locatifs interminables, et pas au compte goutte, par voie de délégation à des associations interfaces.

Nous n’avons à ce jour aucune réponse du CG38. Nous rappelons que le CG38 a accusé le Collectif Solidarité Roms d’empêcher l’installation, dans la maison que nous occupons, d’une famille qui attend certainement avec impatience, et nous la comprenons parfaitement, d’y entrer. Nous tenons à souligner que, comme par hasard, cette maison est la seule des six qui serait aujourd’hui l’objet d’un projet de logement pouvant être immédiatement mis en oeuvre. Selon les dires du CG38 (parole verbale) une famille devait s’installer dans cette maison, vendredi 29 Octobre. Nous cherchons toujours à comprendre comment celà aurait été possible : aucune convention n’avait été signée le 29 ni avec une association, ni une famille et le choix même d’une famille n’avait pas été encore fait selon l’association interface pressentie.

La situation actuelle ne peut plus durer; d’autres réquisitions citoyennes s’imposent quand l’État, que la loi autorise à les prononcer, ne les réalise pas. Le fait que des centaines de personnes, y compris des familles et des enfants de moins de trois ans, se trouvent aujourd’hui à la rue ou en situation de mal logement constitue à nos yeux une urgence suffisante pour appliquer la loi de réquisition.

Le Collectif Solidarité Roms à Grenoble le 6 novembre 2010
Contact par courriel : collectifsoutienroms38@gmail.com
Site web : https://collectif16septembre.wordpress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s