Evacuation du bidonville d’ Echirolles : LA HONTE !

Echirolles1Ce jeudi 27 octobre, une fois de plus, Renzo Sulli, maire communiste d’Échirolles, a fait appel à la police pour faire expulser un bidonville installé sur un terrain appartenant à sa commune. Ce sont 120 personnes dont 75 enfants, roms originaires de Roumanie, qui s’abritaient au bord du rond-point Géo Charles (certaines depuis un an et demi et d’autres venues les rejoindre suite à l’expulsion du bidonville Esmonin à Grenoble cet été) et qui se sont retrouvées sur le trottoir.

Honte au gouvernent Valls qui poursuit sur tout le territoire sa politique de violence dirigée contre les plus précaires, qui fait preuve d’une vision sélective de l’accueil des étrangers, chassant les plus pauvres et abritant d’anciens tyrans.

Honte à ce gouvernement qui, parmi tant d’autres en Europe, donne le piteux spectacle de son incapacité à élaborer une politique concertée de solidarité avec les migrants.

Echirolles2Mais que dire de l’attitude du maire d’Échirolles dont le seul argument face à la détresse des familles, est celui de la responsabilité de l’Etat. Réponse un peu courte, réponse indigne, pour ce responsable politique qui, insensible à la demande d’assistance des familles venues le rencontrer en mairie, n’a pas daigné descendre de son bureau et a demandé à la police de charger les familles avec des enfants en bas âge blessant une petite fille. Quel courage !

D’après un autre responsable municipal « ce camp gênait les voisins ». On ne doute pas que certains voisins se soient plaints de cette inacceptable promiscuité, et c’est ceux là sans doute que le maire a voulu entendre. Mais, pour notre part, nous n’avons rencontré que des voisins solidaires qui aidaient comme ils le pouvaient, et qui ont confirmé qu’il n’y avait pas d’autre nuisance que l’insalubrité, dont les familles en grande précarité étaient les premières victimes, n’ayant ni eau, ni électricité, ni ramassage des ordures ménagères.

Le maire a donc fait son boulot. Le problème est réglé, bravo. A la veille de la trêve hivernale, des familles entières se retrouvent à errer dans les rues à la recherche d’un nouveau lieu d’installation. En effet, sur 120 personnes, aucune n’a, à notre connaissance, été relogée. En revanche, ces familles se sont vues distribuer massivement des obligations de quitter le territoire français (OQTF) par les services de la Préfecture. Une pratique illégale mais bien répandue qui combine procédure d’expulsion du lieu de vie (à la demande de la municipalité) et procédure d’expulsion du territoire (par la préfecture) ce qui prive ces familles pourtant ressortissantes européennes de l’accès au droit commun, et notamment à celui de travailler.

Ce lundi 2 novembre, les familles expulsées, qui vivent sur notre agglomération pour certaines depuis plusieurs années, dormiront dehors et les enfants auront beaucoup de mal à retourner à l’école.

Communiqué de la Patate Chaude le 1er novembre 2015

A lire également : le communiqué de presse de l’association Roms Action

Une réflexion sur “Evacuation du bidonville d’ Echirolles : LA HONTE !

  1. Depuis un an nous avons écrit au Maire d’Echirolles (il est possible de vous envoyer copie de la lettre si vous nous donnez une adresse) pour lui demander deux choses (c’était ce dont se ^plaignaient les « voisins » :
    1. Scolariser les enfants,
    2. Assurer le ramassage des ordures.
    Si la scolarisation a été réalisée en janvier nous n’avons pu obtenir – malgré de nombreuses démarches – et une oreille attentive de la Métro (qui partage avec la Commune cette responsabilité) satisfaction.
    Notons que ce « triangle » entre autoroute et route permettait avec un minimum d’imagination et de conviction et pour un coût tout à fait supportable par la ville et la métro, une mise en état le rendant « habitable ».
    Les habitants du quartier, dont de nombreuses familles turques dont le pays respecte l’accueil et le stationnement des nomades, se sentent solidaires de ces européens si maltraités dans leur pays d’origine.
    Merci de vos articles : une autre voix que celle de l’égoïsme et de la fermeture se fait entendre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s