Une émission de radio contre le racisme, les frontières et les injustices sociales

Micro-ondeLe 8 novembre a eu lieu la première d’une nouvelle émission de radio : « Micro-onde, l’émission qui vous tient à contre-courant ». Elle sera diffusée en direct tous les premiers dimanches du mois de 12 à 14h sur News FM, 101.2. Elle a pour but de s’attaquer au racisme, aux frontières et aux injustices sociales, pour donner la parole à celles et ceux qui les subissent et à leurs soutiens, pour informer, pour comprendre, pour lutter.

Les deux premières émissions sont à (ré)écouter ici et ici, et la prochaine aura lieu le 3 janvier.

Bonus : on vous recommande vivement d’écouter (et de lire le texte) du morceau Tous les chemins mènent aux Roms de l’1consolable, qui évoque entre autres la tristement célèbre « manif de voisins » de Saint-Martin d’Hères en septembre passé.

 

Une réflexion sur “Une émission de radio contre le racisme, les frontières et les injustices sociales

  1. Bonjour, Si vos idéaux sont parfois louables, vos actions radicales dans la défense de campements roms (bidonville, squatte, etc) ne font qu’aggraver le sort de cette communauté. La réalité observée dans l’agglomération Grenobloise a montré que derrière l’immigration roms, les mafias exploitent systématiquement ces malheureux (prostitution, racket, organisation de cambriolages). Tout cela avec la complaisance d’associations tel que.. »La Patate chaude ». Vous devenez donc des complices, cachées derrière l’argument irréfutable : « un toit est un droit ». Un droit certes, mais pas au détriment au bien vivre de la société, des riverains, des communes. Oui, les enfant roms ont faim, ont froid et dorment dehors. Mais, contrairement à vos affirmations, force est de constater que la scolarisation sert uniquement d’alibi pour l’exécution de vols, l’ouverture des garages et boites aux lettres alentours, etc…Oui, car ces enfants sont eux-mêmes esclaves des mafias. Egalement, j’ai pu constater que les associatifs sont présents uniquement pour distribuer des habits usagés, ou apporter un semblant de présence entre 18h et 19h30 après le travail. Ensuite, ils laissent place aux exploitants de misère en tout genre (venez voir la nuit). Organiser des concerts de soutien, ou des actions culturels ne comblera pas votre ignorance et votre compréhension de la culture slave…Cela étant dit, il existe surement d’autres moyens d’actions : par exemple, éviter de regrouper ces familles en nombre, les diriger vers des communes périurbaines ou rurales plutôt que des zones urbaines sensibles ou industrielles, informer au préalable les divers acteurs en jeux (mairies, riverains,propriétaires squattés) lutter avec acharnement contre la mendicité, l’assistanat, travailler sur l’hygiène, la salubrité publique, sur l’emploi et enfin refuser toute criminalité (collaboration avec la police!!!). Un vrai combat associatif, c’est lutter contre l’exploitation humaine, contre ces campements indignes, contre les mafias. C’est aussi apporter de vrais solutions d’intégrations, respectueuse et positive pour la société. Par ailleurs, il y a beaucoup d’autres précaires (insérés dans la société) beaucoup moins visibles mais pour qui personne ne portent d’intérêt (et qui subissent les roms!)… Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s