Lettre ouverte aux préfets en soutien à Courtade

PHO3-263a6Grenoble, le 20 décembre 2018

Monsieur le Préfet de Région, Monsieur le Préfet de l’Isère,

Aujourd’hui, en France, environ 16 000 personnes vivent en situation de grande précarité dans environ 570 bidonvilles ou squats.
En Isère, sur la commune de Fontaine, plus de 50 personnes dont la moitié d’enfants, font l’objet d’une procédure d’expulsion en référé initiée par l’EPFL1, propriétaire du terrain sur lequel ces familles sont installées depuis 3 ans.
Nos associations, structures et collectifs vous interpellent aujourd’hui afin que soit appliquée sur le territoire de l’Isère l’instruction du 25 janvier 2018 qui vise à mettre fin aux expulsions à répétition et à permettre la résorption des bidonvilles dans le respect de leurs habitant.e.s, par un réel travail de soutien et d’accompagnement vers un logement digne.
Après « 25 ans de politiques coûteuses et inutiles d’expulsion des bidonvilles2 », l’instruction du 25 janvier 2018 vous invite « à dépasser une approche centrée sur les évacuations ». Cette instruction, constatant l’échec de la politique d’expulsions non accompagnées de solutions durables, reconnaît que des progrès significatifs ont été accomplis dans les territoires où des « actions concertées sur la durée, et visant clairement cet objectif de résorption » ont été mises en oeuvre.
Aujourd’hui, sur Fontaine, nous demandons que l’État et les différentes collectivités territoriales mobilisent les moyens nécessaires et adaptés pour assurer l’accès aux droits et le relogement de ces familles.

Nous vous demandons de ne procéder à aucune expulsion, une telle mesure ne pouvant que renforcer la précarisation des personnes concernées et conduire à la constitution de nouveaux bidonvilles, afin de travailler sur les solutions qui permettront aux habitant.e.s de ce bidonville – ainsi qu’à vous-mêmes et aux différentes collectivités publiques – d’en sortir « par le haut ».

Lire la suite

Publicités