Communiqué suite à l’occupation du terrain au 4 rue Pierre Courtade à Fontaine

Les collectifs RESF de St Martin le Vinoux, Saint-Égrève et Fontaine, Patate Chaude et Hébergement-Logement soutiennent l’occupation du terrain appartenant à l’Établissement Public Foncier Local (la Métro) situé au 4 rue Pierre Courtade à Fontaine.

Le terrain occupé

Le 9 juillet, les familles encore présentes au squat du 143 boulevard Joliot Curie de Fontaine – qu’une soixantaine de personnes occupait depuis plus d’un an – ont été expulsées. Certaines de ces familles sont sur l’agglomération depuis plus de 8 ans et ont connu de multiples expulsions.

Une fois encore, les pouvoirs publics (État, Ville de Fontaine, Conseil Départemental) ont conjointement choisi d’appliquer une politique qui expulse à tout va, se déchargeant mutuellement de leurs responsabilités (en renvoyant les personnes en Roumanie, on soulage les institutions de leurs obligations quant à la protection sociale des populations). Une tente a été placée au portail de la maison pour que les agents de la préfecture puissent examiner la situation administrative de chacun.e et distribuer des OQTF. Le partage d’informations entre collectivités et Préfecture, et notamment la communication des diagnostics sociaux réalisés par le CCAS ( au nom d’un travail d’insertion…) permet entre autres d’associer les expulsions des lieux aux expulsions du territoire.

33 personnes dont 12 enfants étaient présentes lors de cette expulsion. 10 personnes se sont vues remettre des OQTF à 30 jours. 2 familles, vont bénéficier de quelques nuits d’hôtel et sont emmenées par des bus affrétés par le CCAS ; une famille, qui devrait intégrer un appartement dans le cadre du dispositif MOUS*, est logée temporairement dans un appartement. 16 adultes et 7 enfants ont été remis à la rue, laissés sur le trottoir avec les affaires qu’ils pouvaient porter et que la police leur a laissé prendre.

Qui peut imaginer que ces personnes vont disparaître du paysage ? Les pouvoirs publics semblent l’espérer…

Sans aucune autre solution, toutes les personnes expulsées ont rejoint le terrain du 4 rue Pierre Courtade à Fontaine occupé depuis mardi, suivies par des membres des collectifs RESF St-Martin-Le-Vinoux/St Egrève et Fontaine, La Patate chaude et Hébergement/logement venu.e.s les soutenir.

La solidarité n’a pas tardé à s’organiser, se substituant une fois encore aux obligations de protection de ses habitants pour le maire, de protection de l’enfance pour le Conseil Départemental, d’inconditionnalité de l’hébergement pour l’Etat… Chacune de ces institutions construit son propre discours pour justifier de son désengagement. Protégeant ici ou là quelques familles de manière aléatoire, elles abandonnent ainsi une véritable politique sociale au profit du bon vouloir charitable, de l’arbitraire et des impératifs médiatiques.

Jeter des gens sur le trottoir parce qu’ils sont roms, migrants, pauvres ou « non intégrables » en les rendant responsables de leur misère devient la réalité communément admise, partagée et défendue, toutes tendances politiques confondues. C’est ainsi que l’on construit des catégories d’individus déshumanisés qu’on peut en toute bonne conscience priver de l’accès au droit commun.

Cette logique des pouvoirs publics laisse à penser que les « riverains » sont dans leur bon droit quand ils mettent en balance leur tranquillité avec l’accès aux droits élémentaires des plus précaires, développant ainsi une idéologie fascisante alors même que les politiques s’en défendent.

Il y a pourtant de la place pour tout le monde. C’est une question de choix politique et de répartition des richesses.

Un toit, c’est un droit.

Pas d’expulsion sans relogement.

Réquisition de bâtiments et terrains vides.

Respect des droits fondamentaux des occupant-e-s de terrains et maisons vides dans l’attente de solutions de relogement dignes et pérennes.

Nous appelons les organisations à venir rencontrer les habitant-e-s du terrain, au 4 rue Pierre Courtade, en face du parking du Géant Casino Fontaine, afin d’apporter leur soutien politique et logistique le plus rapidement possible.

(lire aussi le journal de bord de l’expulsion et de l’occupation du terrain)

Contacts :

Pour les médias : 07 55 70 39 31

Pour les associations : 07 83 03 57 28, O6 10 89 07 95, 07 81 87 23 43

Collectifs RESF Fontaine/St-Martin-Le-Vinoux /St Egrève, La Patate Chaude, Hébergement-Logement, le 12 juillet 2015

* MOUS = « Maîtrise d’Œuvre Urbaine et Sociale pour l’inclusion des publics en difficultés de logement en luttant contre l’habitat précaire et en accompagnant la fermeture des squats et campements illicites »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s