Fontaine : appel à soutien

Fontaine (Isère), mercredi 7 mai

Des habitants de Fontaine menacent de violences des Roms qui se sont abrité.e.s dans une maison vide

Des migrant.e.s, Roms pour la plupart, avaient, depuis plusieurs mois, trouvé un refuge extrêmement précaire dans l’ancienne boîte de nuit « Le Drac Ouest » à Fontaine. Menacé.e.s d’une expulsion imminente, certain.e.s sont allé.e.s habiter, la semaine dernière, un petit bâtiment situé 145 avenue Joliot Curie à Fontaine, et qui appartient à la mairie.

Certaines de ces familles sont présentes depuis près de 10 ans sur l’agglomération ; pourtant, elles sont contraintes à vivre dans des lieux ou sur des terrains inhabités, dans des conditions de dénuement total, faute d’avoir accès à un hébergement ou un logement pérenne. Des discussions sont en cours depuis des mois entre la mairie d’une part, et ces personnes ainsi que des gens qui les soutiennent (Patate Chaude, RESF…) d’autre part, afin que leur soient proposées, enfin, de véritables solutions.

Les élu.e.s de la mairie de Fontaine ont répondu que c’était de la responsabilité de l’État, et que la commune de Fontaine ne pouvait pas prendre « plus que sa part » dans la prise en charge de migrant.e.s, mais a accepté de laisser tranquilles les habitant.e.s de la maison ( en s’engageant sur la remise en route du réseau d’eau dans le bâtiment, la mise à disposition de poubelles, la médiation avec les voisin.e.s hostiles, l’organisation d’un rendez-vous en préfecture pour aller y porter la situation, ainsi que la recherche de solutions d’insertion pour quelques-unes des familles uniquement) pendant un mois, le temps que ces dernier.e.s trouvent des solutions qu’évidemment elles n’ont pas… Un prochain rendez vous pour faire le point, avec les habitant.e.s et les soutiens militants, est fixé au 22 mai.

Au delà de l’extrême précarité de cette installation, les occupant.e.s de la maison, quelques jours après leur arrivée, ont été la cible de voisin.e.s très en colère, qui les ont menacé.e.s en tenant des propos remplis de préjugés. Ces dernier.e.s ont essayé de pénétrer dans les lieux, et ont menacé d’expulser les habitant.e.s de la maison manu militari. Ils/elles ont aussi fait pression sur la mairie, notamment à travers une pétition.

De leur côté, les militant.e.s et voisin.e.s solidaires ont essayé de discuter une première fois avec ces riverain.e.s, le plus calmement possible, et pendant de longues heures.

Dimanche dernier, des riverain.e.s sont revenu.e.s, encore plus nombreux (entre trente et quarante), insultant.e.s et menaçant.e.s, face aux habitant.e.s et quelques militant.e.s solidaires, qui sont resté.e.s calmes malgré la violence des interpellations.

La mairie de Fontaine, jointe en urgence étant donnée la gravité de la situation, semble minimiser le problème en proposant seulement,en guise de médiation, de recevoir les pétitionnaires. Le courrier joint, rédigé par des habitantes solidaires de Fontaine, a été adressé aux élu.e.s afin de les mettre face à leur responsabilité.

Nous invitons celles et ceux qui le peuvent à passer sur place manifester leur soutien aux habitant.e.s de la maison. Nous pouvons du reste venir avec vous, discuter sur place (contact ci-dessous). Vous pouvez également, en tant qu’habitant.e de Fontaine ou de l’agglo, joindre le secrétariat des élus au 04 76 28 76 29 afin d’inciter le maire M. Trovero et les autres membres du conseil municipal à se positionner avec un minimum de courage dans cette situation.

Nous proposons de vous tenir informé.e. s de l’évolution de la situation, et des initiatives que nous prendrons mais déjà l’idée d’une réunion pour envisager la suite et organiser la solidarité nous semble être nécessaire.

Merci de nous faire connaître votre avis et de faire tourner cette info auprès des personnes solidaires.

Contact : collectif La Patate chaude
collectifsoutienroms38 <at> gmail.com

Une réflexion sur “Fontaine : appel à soutien

  1. Il faut venir sous nos fenêtres, nous avons des odeurs nauséabondes, il y a des sacs poubelles dehors, les enfants jouent tard le soir.Dans cette situation il impossible d ‘ouvrir les fenêtres et de profiter de la terrasse.Ma famille et moi avons emménagé dans la résidence neuve qui est située en face de cette maison dans le but d’ être « paisible », nous sommes venus sur Fontaine car nous avons une certaine ouverture d’esprit et que la mixité sociale ne nous déplaît pas.Seulement, aujourd’hui, 1 an après nous sommes confrontés à une situation hors du commun, de plus pour des raisons professionnelles nous devons envisager un départ mais malheureusement notre appartement n’est plus mis en valeur…
    QUE FAIRE ET QUE DIRE AUX FUTURS ACHETEURS??
    Je tiens à vous dire également que les propos écris ci dessus ne sont pas tout à fait vrai: Lorsque nous sommes venus communiquer avec les associations nous étions une vingtaines et non une quarantaine!
    Je rappel également qu’ils disposent de plusieurs téléviseurs, d’ordinateur portable, smartphone, 3 véhicules et autres.. .sans parler des mauvais regards quand on sort de chez nous , même pas un bonjour mais seulement un regard méfiant.il vaut agir rapidement avant que la situation ne dérape.Nous sommes désemparés de voir qu’il n’y à pas de solution pour nous tous;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s