Lettre ouverte à M. Richard Samuel, Préfet de l’Isère

Manifestation 5juillet 2013Monsieur le Préfet,

Nous faisons suite à la manifestation organisée après la décision de fermeture des hébergements d’urgence restés ouverts au-delà du 31 mars.

La régionalisation fait que Grenoble est un point d’afflux de migrants et les hébergements sont largement insuffisants. Comment abolir cette régionalisation et ses méfaits ? Mais tant qu’elle est là, est-ce une raison pour vider les foyers en distribuant des obligations de quitter le territoire français (OQTF) à tour de bras et des assignations à résidence, faire peur à ceux qui n’en ont pas (encore ?) reçu pour les faire partir ? Tout cela pour faire de la place à de nouveaux arrivants ou les fermer, par économie, jusqu’à l’hiver prochain ?

Des centaines de personnes se retrouvent à la rue et en danger, car on meurt autant dans la rue l’été que l’hiver, comme l’a récemment rappelé encore le « collectif Les morts de la rue ».
Que vont devenir les femmes enceintes, les bébés, les jeunes enfants, les malades, pour lesquels vous ne prévoyez qu’une centaine de places pour les plus gravement atteints ?
Pourtant, le traitement inhumain réservé aux étrangers ne peut que multiplier les pathologies liées aux mauvaises conditions de vie. Or, la grande majorité de ces migrants ne peut retourner dans son pays.

Les étrangers ne demandent pas l’aumône, mais le droit de travailler, refusé pour l’instant, au moins en attendant le résultat de leur demande de titre de séjour. Ils subviendraient ainsi à leurs besoins et, le cas échéant, à ceux de leur famille. Ils pourraient louer un appartement
sans prendre de place dans un foyer d’hébergement.

Nous vous demandons ce que devient la décision sur les réquisitions de bâtiments vides ?
Quelles seront vos décisions pour qu’il n’y ait pas, de votre fait, des centaines de personnes à la rue ?

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’expression des salutations citoyennes, de ceux qui vivent dans la cité.

Les représentants de la délégation reçue par Monsieur le Sous-Préfet à l’issue de la manifestation du 5 juillet 2013

Pour contacter la Coordination Iséroise de Soutien aux Étrangers Migrants (CISEM) : cisem.isere@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s