Nouvelle projection du « Bateau en Carton » 28 mars 20h

Bateau en Carton à SMHMERCREDI 28 mars 2012 La Patate Chaude présente : LE BATEAU EN CARTON
Un documentaire de José VIEIRA à St. MARTIN DʼHÈRES Salle Gabriel Péri
16 rue Pierre brossolette (derrière Buro+ depuis lʼavenue G.Péri)
Entrée libre à 20 heures.
« C’est en passant sur l’autoroute que j’ai découvert cet étrange camp de réfugiés peuplés de Roms de Roumanie. Un bidonville au milieu des arbres, coincé au milieu des voies de lʼA10. Un instant, j’ai cru voir un flash back. Mais ce n’était que l’actualité d’une histoire qui n’en finit pas, celle de gens obligés de tout quitter pour conjurer la pauvreté. Je voulais comprendre quel était cet exode, d’où venaient les gens qui habitaient là, qui étaient ces « Etranges étrangers » comme l’étaient jadis les Portugais et les Algériens dans les taudis autour de Paris.
Corabia in cartonDans la Roumanie libérale et européenne, les Roms sont devenus plus que jamais des parias. Il n’y a jamais eu si peu de place pour les plus faibles. La misère est devenue une terrible oppression.
En les filmant, je voulais les rendre familiers pour détruire les préjugés que nous avons à leur égard et raconter un peu de leur histoire d’immigrés à la recherche d’une vie meilleure. »
José Vieira (2010)

Advertisements

2 réflexions sur “Nouvelle projection du « Bateau en Carton » 28 mars 20h

  1. Deux mois après, je poste le même comentaire et il est toujours d’ actualité.

    Commentaire posté le 19 février :

    Tout cela ne nous donne pas la moindre nouvelle de la famille Ajeredinovski-Todora pour laquelle de nombreux (parait-il) Grenoblois sont intervenus auprès du Préfet. Parmi eux, et à mon appel, le Conseiller général du canton Fontaine-Sassenage et qui, aujourd’ hui, je le crains, n’ en sait pas plus que moi sur le devenir de cette famille.

    • Comme les autres Roms de l’union européenne Madame, de nationalité bulgare, est en France sans aucune perspective de régulariser sa situation.
      Monsieur et les enfants, de nationalité macédonienne sont quand à eux dans une autre zone de non droit puisqu’ils ne peuvent demander l’asile en France, étant entrés dans l’espace Schengen par le Danemark.
      Leur vie est donc identique à celle d’avant leur rétention, sans accès au droit commun ce qui concerne le logement et le travail. Les trois enfants poursuivent malgré tout leur scolarité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s