Communiqué du 5 juillet 2011

Patate Chaude en colèreLes 120 Roms* installés depuis plusieurs mois derrière Ed à Saint Martin d’Hères risquent depuis hier (jugement) d’être expulsés. Cette expulsion risque d’être aussi brutale qu’en août à St Martin d’Hères et qu’en mai l’expulsion début mai des Roms roumains qui vivaient à Grenoble dans des cabanes sur le terrain de Stalingrad.
A SMH, les pouvoirs publics (Etat, Conseil Géméral, Ville de SMH) semblent se désintéresser totalement du sort de ces personnes malgré nos nombreuses interventions. La seule réaction qui semble donc se dessiner, c’est à nouveau une évacuation violente du camp, sans même un accompagnement de quelque nature que ce soit. Si tel devait être le cas, ces pouvoirs publics devront assumer en plus de leur choix politique, leur honte et notre réaction.
Nous vous demandons de venir soutenir ces familles sur place, par exemple ce soir mardi 5 juillet à 20 heures, et en tout cas sur notre appel en cas d’expulsion.


                                                                                                                              Le collectif « La Patate Chaude »

* Sur le camps des GLAIRONS, qui risque d’un jour à l’autre d’être évacué par la police, il y a 120 personnes comptées hier par nos soins :

  •  50 enfants de 0 à 18 ans
  •  5 femmes enceintes, certaines mineurs et une sur le point d’accoucher
  •  des personnes âgées

Ces 120 personnes vivent depuis des mois voir années entassées dans des cabanes, sans eau potable, sans électricité, sans moyen de conservation des aliments… SANS AUCUNE AIDE DU Conseil Général de l’Isère…
Dès ce jour, ils risquent de se voir spolées de leur biens : matelas, couvertures, matériel de cuisine, toit qu’ils ont construit à la sueur de leur front, leur matériel de chauffage….
Le collectif de la Patate Chaude compte sur une mobilisation massive instantanée, en cas d’intervention policière, qui serait immédiatement transmise sur tous les réseaux.
Les personnes des Glairons sont aussi des personnes charmantes, le droit à chacun d’avoir un toit pour sa famille, un lieu de vie pour se protéger, être dans l’intimité familiale, avec tous les besoins vitaux : coin cuisine, sanitaires/toilettes électricité et eau courante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s