Appel aux voisins du campement Stalingrad

Chers habitants du quartier de la Capuche,

Campement avenue de Stalingrad à GrenobleComme vous n’aurez pas manqué de le remarquer, un campement s’est créé récemment sur le terrain dit « les embranchés de la Capuche » attenant à la rue de Stalingrad et à la coulée verte. Aujourd’hui, il nous semble important de vous expliquer la raison de ce campement.
Les personnes qui y vivent sous des tentes sont des demandeurs d’asiles provenant de différents pays de l’ex-Yougoslavie (Macédoine, Kosovo, Serbie…), appartenant à des minorités dans ces pays où elles étaient victimes de persécutions.
Leur statut de demandeurs d’asile leur permet normalement de bénéficier en France d’un certain nombre de droits. Notamment, l’État français est tenu de les loger pendant que leur dossier est examiné. Ainsi, si ces familles campent dans des conditions sanitaires extrêmement précaires sur ce terrain inadapté, c’est que le préfet, représentant de l’État en Isère, ne respecte pas ses obligations vis-à-vis d’elles. En effet, même si un local a été ouvert rue Prosper Mérimée, celui-ci ne possède pas de douches, ils n’y sont accueillis que la nuit et… il n’y a pas même assez de place pour la moitié d’entre eux. Ces personnes sont donc contraintes de dormir dehors avec des enfants en bas-âge, y compris des bébés, par des températures qui avoisinent encore le zéro certaines nuits.
Lorsque citoyens et associations demandent à la préfecture de respecter la loi et d’héberger tous les demandeurs d’asile, celle-ci répond qu’elle a déjà augmenté sa capacité d’accueil et qu’elle n’est pas en mesure de faire d’avantage. Pourtant, l’augmentation du nombre de demandeurs d’asile à Grenoble n’est pas due à une augmentation globale de leur nombre en France, mais à une nouvelle organisation : les préfectures de Savoie, de Haute Savoie et de Drôme ne sont en effet plus habilitées à recevoir les dossiers de demande d’asile, seule la Préfecture de l’Isère assumant désormais cette mission. Cette « régionalisation » a été décidée par l’État. Le préfet ne peut donc pas prétendre qu’il ne pouvait prévoir cet afflux de demandeurs d’asile dans notre ville, ni qu’il ne peut y faire face.
Aussi, nous vous encourageons à manifester votre solidarité à ces personnes. Malgré la barrière de la langue, n’hésitez pas à passer les voir. Ils apprécieront vos visites ou tout autre signe de sympathie de votre part. Ils en ont besoin, car leur situation est très difficile et incertaine.
Nous nous proposons d’ailleurs d’organiser bientôt un barbecue au campement, auquel les voisins seraient invités, afin de vous donner une occasion de les rencontrer.
Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi écrire au préfet de l’Isère pour lui rappeler qu’en tant que représentant de l’État, il est censé veiller au respect de la loi dans notre département, et donc la respecter lui-même.

Le collectif la Patate Chaude

Advertisements

6 réflexions sur “Appel aux voisins du campement Stalingrad

  1. Bonjour,
    Merci de me contacter pour que je puisse vous rencontrer et participer à vos manifestations et aides aux personnes en demande d’asile.

  2. Ça y est ils ont été « délogés ». A la sauvage en plus, ils n’ont même pas eu le temps de prendre leurs habits. C’est écœurant.

  3. c’est déguelasse de traiter des êtres humains de la sorte dans le soit disant pays des droits de l’homme qui montre que ces droits ne valent RIEN concrètement malheureusement. L’humanité et la solidarité se meurt laissant largement place à l’indifférence et l’égoisme, de plus l’état anime le racisme et les stéréotypes envers ces communautés afin de légitimer leur condition de vie infecte… Que sont ils devenus à ce jour? Je suis de tout coeur avec chaque être humain subissant l’injustice qu’importe sa culture sa religion.

  4. Merci, grâce à vous j’ai enfin des infos sur ce campement devant lequel je passe plusieurs fois par jour! Effectivement, il y a des nuisances sonores pour nous, le voisinage. Mais j’ai terriblement honte du sort qu’on leur fait. il y a des enfants en bas age…
    J’aimerai également agir, merci de me contacter
    cdlt,

  5. Bravo à vous, collectif de la patate chaude, comment puis-je me rendre utile ? En apportant des vêtements dont je ne me sers plus par exemple ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s